Choix de la distribution

Cet article fait partie de la série Retrogaming, contenant les articles suivants :

J’avais quelques objectifs en me lançant dans le retrogaming : 1/ Jouer sur la télé 2/ Avec des manettes de qualité, idéalement en Bluetooth 3/ Limiter les coûts 4/ Pouvoir jouer à Mario Kart. Rétrospectivement il fallait aussi que la solution séduise mon fils, qu’elle soit fiable/robuste (pas de bug/lag ni lourdeur niveau configuration ou mise à jour) avec une interface efficace (surtout simple, pilotable par un enfant). Quelque part je cherchais le confort et la qualité d’une « vraie » console. À date je suis très satisfait, débutons cette série Retrogaming par le choix de la distribution.

Distributions retrogaming

4 solutions ressortent : Recalbox (GitLab), Batocera.linux (GitHub), RetroPie (GitHub), Lakka (GitHub). Quelques autres solutions existent, probablement vouées à disparaître, écrasées par ces projets plus anciens/visibles/utilisés/développés/soutenus/documentés.

Si vous débutez dans le monde du retrogaming, prenez Recalbox, la Ubuntu des distribs retrogaming. La version 9 vient de sortir, importante communauté française, la meilleure interface (la plus intuitive/simple, en Français), excellente documentation (nombreuses langues dont Français), beaucoup de tutos/vidéos, bonne visibilité, développement soutenu (une grosse release avec éventuellement des releases correctives chaque année), Kodi préinstallé.

Batocera.linux (fork de Recalbox) est plus technique/pointue/performante et conviendra davantage aux utilisateurs exigeants. De nombreuses releases (plusieurs par an), une documentation passable (en Anglais), activement soutenue/défendue par les connaisseurs, Kodi préinstallé. Mon second choix.

Le positionnement de RetroPie est particulier : Un outil/paquet qui vient AU-DESSUS d’une distribution (typiquement Raspberry Pi OS/Debian/Ubuntu) : « Shell script to set up a Raspberry Pi/Odroid/PC with RetroArch emulator and various cores ». Ils fournissent des images SEULEMENT pour Raspberry Pi (exit PC, Odroid et autres minimachines) permettant de booter directement sur RetroPie. Si vous souhaitez l’utiliser sur un PC il faudra donc installer un système d’exploitation puis lancer le script. De mon point de vue RetroPie est beaucoup utilisée comme une bibliothèque de jeux retro sur PC. Belle visibilité (notamment 9.7k Stars GitHub), releases au ralenti, documentation passable (en Anglais).

Lakka est « the official Linux distribution of RetroArch and the libretro ecosystem », la documentation est passable (en Anglais), nombreuses releases, à connaître/surveiller car elle monte en puissance propulsée par libretro (visibilité/communauté).

Lakka est une distribution légère (basée sur LibreELEC) avec libretro (RetroArch) derrière => écosystème entier. RetroPie permet de tester/jouer directement en quelques minutes depuis son PC, je pense que cet usage est plébiscité davantage que le côté distribution Linux. Batocera.linux gagne en popularité auprès des connaisseurs et des possesseurs de Steam Deck. Recalbox fait un gros travail de démocratisation (communication, vidéos et documentation) pour rendre l’approche du retrogaming simple/accessible au plus grand nombre.

Choix

J’ai à peine regardé Lakka, je la surveille surtout. Je ne voulais pas de RetroPie, trop éloignée d’une vraie/simple distribution Linux installable partout (hors de question pour moi de maintenir un système d’exploitation en-dessous), je l’ai testé sur mon PC fixe. Batocera.linux ne m’a pas convaincu malgré un test, je vous invite à lui donner sa chance. J’ai commencé à creuser Recalbox plus accessible (documentation/forum/vidéos en Français, bonne interface) sur laquelle je suis resté et qui possède de grandes qualités (et de gros défauts que nous verrons dans un prochain article).

Le retrogaming est un sujet complexe et pointu que les solutions présentées dans cet article tentent de rendre plus accessible/simple. Si vous n’êtes pas un passionné de retrogaming, si vous n’êtes pas à l’aise avec l’Anglais, si vous n’avez pas une bonne aisance/connaissance de Linux, je vous invite fortement à débuter par Recalbox au risque de vous dégoûter du retrogaming. La première marche est souvent la plus difficile, il vaut mieux qu’elle soit basse pour ne pas trébucher.

Nous parlerons Matériel dans le prochain article, le nerf de la guerre pour profiter des jeux.

Déjà 7 avis pertinents dans Choix de la distribution

  • anatole M
    Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, alors je vais quand même laisser un message, je viens de regarder les conditions pour installer Recalbox et pour faire du rétrogaming faut quand même une machine pas trop vieille, le pc sur lequel j’écris ce message ne possède que 4 Go de Ram.
    Recalbox est disponible pour la plupart des ordinateurs 64 bits. La plupart des ordinateurs (anciens ou récents) sont en 64 bits.
    Configuration minimale :
    Un CPU 64 bits
    8 Go de RAM
    Un GPU Intel, Nvidia ou AMD
    10 Go d’espace sur le disque dur
    8 Go de stockage externe
    Si je voulais tester je serais sans aucun doute assez déçu du résultat ?
    A pluche.
  • anatole M
    Sur le site de Recalbox, si je choisis d’installer sur un PC, ce sont les recommandation préconisées, ( j’ai sans doute pas bien compris ) finalement faudra que surveille ton prochain billet pour l’installation pour avoir plus d’informations.
    A pluche.
  • anatole M
    Ok, mon pc possède 4 Go de Ram, une vieille carte graphique Radeon HD 5670, quad core model: Intel Core i5-4440 bits: 64 type qui date de 2013.
  • anatole M
    Je viens de tester (vite fait), j’ai mis trois plombes à retrouver la manette usb et à comprendre comment voyager dans les menus, j’ai testé wolfenstein, je me suis fait massacrer :)
    A pluche.

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.