Consentement

Je vais citer quelques liens pour vous éclairer sur mon état d’esprit du moment et le contexte de cet article :
Vos données automobiles vendues au plus offrant
Vizio fabrique des télés mais gagne de l’argent avec des datas
Comment les éditeurs se moquent de la CNIL
Royaume-Uni : le gouvernement prêt à vendre les données médicales des Anglais

Un résumé en image pourrait être le cookie wall de jeuxvideo.com.

Dans tous les cas tu auras de la pub et/ou tu verras fuiter tes données personnelles.

La réalité du consentement

Mon téléphone a rendu l’âme vendredi 4 juin après plus de 4 ans de bons services, il ne s’allume plus. Suite à l’achat d’un nouveau smartphone, je suis sur Android 10 et je découvre la surcouche constructeur (remarquez que je ne donne pas la marque, ce n’est pas le sujet). Je lance la calculatrice, on me demande d’accepter les conditions d’utilisation… je lance l’application par défaut messagerie/SMS, il faut accepter les conditions d’utilisation puis la mettre par défaut pour accéder aux SMS (je ne peux donc pas les lire « de base »). Je me retrouve sur le Play Store à chercher une calculatrice qui 1/ Fait le job (simplement et efficacement) 2/ Ne demande pas l’accès à tout ou partie de mon téléphone (contacts, photos…) 3/ Ne nécessite pas de communiquer avec l’extérieur et d’accepter des conditions d’utilisation 4/ Ne balance pas de la pub 5/ Me considère comme un utilisateur pas un client 6/ Soit un logiciel libre ce qui en général répond à tous les points précédents.

Jeudi notre Smart TV a demandé à Madame son « consentement » (si on voulait avoir du contenu personnalisé). Dans tous les cas on aura de la pub, à voir seulement si on la veut personnalisée/ciblée à la sauce données personnelles.

Les éditeurs fuitent les données personnelles avant même d’avoir accepté le tracking

Sur la pompe à essence, un écran diffuse de la pub (merci). Le sac en papier dans lequel le boulanger a mis ma baguette ce matin affiche de la pub (merci). « Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible » disait Patrick Le Lay.

Assiégé

Des extensions pour le navigateur (uBlock Origin, Decentraleyes, I don’t care about cookies), des nettoyeurs pour Windows (Privatezilla), des applications pour smartphone (Blokada, AdAway), du filtrage réseau (Pi-hole, AdGuard Home)… combien de temps, d’efforts, de connaissances pour lutter ?

Je suis sur Debian, j’utilise NextDNS, Firefox et des extensions, je vais regarder les ROM dispos pour mon smartphone… l’utilisateur est assiégé.

Il faut désormais se battre pour chaque application/site simplement pour éviter de tomber sur une merde (pub, données personnelles envolées, conditions d’utilisation délirantes). Le Libre dépasse le cadre de la solution technique et s’impose comme une île saine/accueillante au milieu d’un océan de déchets.

Deuil

Tout ceci n’est pas nouveau mais le smartphone a été la goutte de trop en ce qui me concerne. Mon Internet est mort me revient en pleine tronche. Aujourd’hui je fais le deuil du consentement. J’étais dans le déni, je rentre dans la phase de marchandage (où je vais mettre des solutions techniques en place) et de dépression. Viendra enfin l’acceptation.

Déjà 19 avis pertinents dans Consentement

  • Bienvenue dans un monde de merde….ou l’on n’a plus le choix parce qu’on a fait le choix du moins cher. J’ai changé une télé…pas de smart, rien à foutre, j’ai la box dessus. Je crains qu’Android 10 et 11 ne verrouillent aussi nos outils anti pub. Pour l’automobile, on a eu des formations internes pour respecter le client et éviter ce que tu mets dans le premier lien. Mais c’est aussi pour mieux apprendre à contourner les choses pour les plus malins et donner au client un choix en lui tordant le bras. Tout Debian et Firefox que nous sommes, avec tous les filtres et plugins, il s’en passe des choses encore dans notre dos. 10 ans que notre internet est mort, au minimum, voire même quand il s’est ouvert vraiment au grand public en devenant une boutique géante.
    Reste à aller regarder aussi sur F-Droid, toujours aussi mal fait pour les recherches, avis, etc…en doublant ça d’un alternativeto et compagnie pour trouver son bonheur. On a aussi les tests d’appli pour savoir ce qu’elles renferment. La calculatrice, t’en as une jolie scientifique réplique de la vraie sinon sans intrusion. Oui, il faut être armé, prudent, etc… Mais l’utilisateur n’a jamais le temps de lire, d’apprendre et accepte tout.
    Bref, on va finir par rester dans l’entre-soi sur un réseau parallèle :D
  • Xylle
    Bonjour,

    Ces applications https://www.simplemobiletools.com/ ne sont pas mal. Pour les SMS j’utilise silence.
    J’utilise de plus en plus shelter pour isoler les applications « utile mais trop envahissante ».

    Il faut aussi faire attention au profilage basé sur la reconnaissance de frappe (https://www.ghacks.net/2021/05/14/keyboardprivacy-is-a-device-that-protects-you-against-typing-based-profiling/).
    Il y a les anti-virus, qui au-delà de la protection, nous surveille de plus en plus.

  • A1
    La recherche du consentement est utilisée par qui cherche à s’exonérer de ce qui s’apparenterait, autrement, à un viol.

    Cf. »C’est lorsque ce partage n’est pas consenti qu’il y a problème. Métaphoriquement, ce problème s’apparente à une trahison, voire à un viol. Le mot est volontairement fort non pour amoindrir le préjudice inouï d’un viol physique, mais pour susciter l’indignation de ce qu’est son équivalent mental, qui existe depuis toujours, mais qui avec les traitements automatiques de l’information a pris une ampleur industrielle. » Publié https://latitude77.org/2017/03/11/pour-en-finir-avec-la-defense-de-la-vie-privee-sur-internet/

    Lorsque le consentement est demandé de façon compulsivement répétée jusqu’à ce qu’on cède, ça souligne à quel point que le viol est devenu systémique. On peut se réjouir du progrès qu’est la demande de consentement (RGPD, toussa). C’est louable. Pour autant, ça déporte sur l’individu la responsabilité de ne pas accepter le viol industrialisé, alors que c’est un enjeu de société (cf. https://www.youtube.com/watch?v=uhU0hRng-eE ). Et que ce soit industrialisé, toléré comme tel, encouragé par les pouvoirs publics qui s’adonnent également à la collecte de donnée, ça revient a l’institutionnaliser, et c’est un sacré problème. Cf. https://www.youtube.com/watch?v=EOWeewlc2CE , pour un exemple récent.

    Ceci posé, je me souviens très bien de ton smartphone. Déjà 4 ans !

  • Poipoi
    Dur dur la réalité
    Je ne peux que te conseiller d’utiliser autre chose qu’android sur ton téléphone
    Le miens tourne avec efoundation depuis bientôt 3 ans, ça écrème tout ce qui est service Google, typiquement les exemples des appli de SMS ou photos font… Des SMS et des photos, c’est tout !
  • fdroidcestbien
    Première étape à l’achat d’un téléphone android : installer f-droid et utiliser le plus possible les applications disponibles dessus.
  • Perso, mon prochain téléphone sera un iPhone, ce n’est pas parfait mais quand on a plus envie de bidouiller c’est ce qu’il sefait de mieux.

    Et pour ce qui est d’internet, je ne m’abreuve quasiment plus qu’à des sources où je paie pour l’information et qui gèrent bien les données (Mediapart, Monde Diplo, NextInpact, Blast), le reste ce sont des blogs pour la plupart qui ne font pas de monétisation. Et j’ai uBlock Origin qui me protège de la plupart des ccochonneries restantes.

    Les principaux services que j’utilise, je les paies. Migadu pour les mails, agenda et contacts. SourceHut pour le code.

    Pour mes photos et documents, c’est synchronisé sur un NAS à la maison avec Syncthing. Sauvegardé et chiffré quotidiennement sur un disque externe, et hebdomadairement sur AWS Glacier. Mais dès que je passe sur iPhone, ça ira sur iCloud, avec probablement toujours une sauvegarde sur NAS pour me rassurer un peu, ou alors je verrais s’il existe un service pour ça.

    Au bout d’un moment, si on veut revenir vers quelque chose de plus sain je pense qu’il faut passer à la caisse. Histoire de favoriser un autre modèle. L’inconvénient c’est que ça réserve la qualité et la sécurité aux plus privilégiés. Au moins jusqu’à ce qu’un changement plus global s’opère, permetrant des économies d’échelle.

  • Glob
    F-droid, c’est une chose.
    Sinon, pour ton ancien smartphone, il est probable que ce soit un petit CMS, un condensateur qui ait grillé. C’est facile à voir avec une caméra thermique. Pour cela, il faudrait que tu ailles dans un hacker-space qui en soit équipé.
  • Raum
    Hello,

    Effectivement on peut toujours essayé de faire de la résistance mais à chaque fois on voit de nouvelles contre-mesures. Un exemple, je vois bien la marque de ton nouveau téléphone car j’ai moi-même été choqué de voir un popup de consentement à l’utilisation d’une calculatrice ! Alors tu te dis que tu vas installer un autre OS mais pour cela… il faut débloquer le bootloader et cela se fait en demandant au constructeur une demande de déblocage… au bout de 2, 3 ou 4 semaines après t’être authentifié ainsi que ton téléphone, alors seulement tu obtiens un code qui te permet de débloquer… Pour la télé c’est pareil, sauf à ne pas la connecter à ton réseau mais après tout pourquoi connecter ta télé à un LAN ? A chaque fois on accepte un peu plus parce qu’après tout « on n’a rien à cacher » ou « c’est quand même pratique » ou « c’est une application rigolote » et à chaque fois il est de plus en plus difficile de récupérer ce que l’on a accepté de donner.

  • Loremipsum
    Bonjour
    Merci pour ton article bien détaillé.
    Pour ma part j’essaye toujours d’avoir des applications le moins intrusives possibles dans ma vie privée. Et si je ne trouve pas bah c’est pas grave je considère que ce n’est pas une nécessité pour moi. Je verrais plus tard.
    Néanmoins avec F-Droid et Aurora Droid j’arrive à faire mon marché sans trop de difficulté.
    On peut aussi trouvé de bonnes pépites sur le PlayStore.
    Pour ta calculatrice il y a une société FR qui développe une calculatrice physique, conforme aux programmes de l’Éducation Nationale, et sous licence Creative Common : NumWorks (https://www.numworks.com/fr/).
    Et le plus du plus ils ont développé une appli Android qui ne requière aucune permisson sensible ;)
  • Flol
    Bonjour,
    Si vous êtes sous Debian, pourquoi ne pas essayer le Pinephone ? Bon, c’est vrai que l’autonomie de sa batterie est peut-être un peu légère (moi elle me convient tout à fait, avec sa connectique de rechargement usb-c) et que son store n’est sans doute pas celui d’androïd, qu’il y a encore certaines limites dans ses fonctionnalités (pas de MMS) et que des bugs l’affectent parfois…
    Reste tout de même la satisfaction de contrôler sa machine un peu plus que d’être contrôlée par elle, le tout avec un socle de connaissance Debian déjà disponible.;-)
  • Pour revenir sur la SmartTV, le problème est sur le suivi du micrologiciel de la TV et là, c’est vraiment la jungle. Entre LG qui a un vieux WebOS customisé à tendance instable, les espions intégrés par certains constructeurs, les Android TV, on rajoute de l’obsolescence. Mais Smart TV d’il y a 5 ans n’a plus de mise à jour des applis, juste l’UPNP qui suffit et je peux de toute façon lui brancher ce que je veux. Donc je pense qu’il y aura un marché pour du non connecté un jour, une niche qu’exploitera un constructeur « mineur »…. Genre Shartp par exemple. JDCJDR

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.