La France d’en haut contre la France d’en bas

Je suis tombé sur cette déclaration de François Hollande par hasard :

La retraite à 60 ans ? Tout le monde sait que c’est impossible financièrement.

La 6e République? Même si on a la majorité à l’Assemblée nationale, il n’est pas possible de changer la Constitution. »

Francois Hollande (28 avril 2022)

Ainsi donc l’un des personnages les plus hauts placés de notre passé présidentiel explique que notre pays ne peut pas prendre de décisions ou faire des choix.

Ca m’a fait penser à cette conférence d’Emmanuel Todd de décembre 2021 : https://www.youtube.com/watch?v=rYYc_9_RUOo

Todd explique que les classes éduquées supérieures vivent entre elles et ont fait sécession avec le reste de la population. Il parle de la fin de l’homogenéité démocratique de la population amenée par l’alphabétistion (tous égaux dans la démocratie par un niveau éducatif équivalent). Les couches de population avec une éducation primaire sont supposées inférieures par les classes éduquées supérieures.

La question qu’il pose est la suivante : la classe politique actuelle produit-elle des élus au service de la population ? La réponse pour lui est non. Ces éduqués supérieurs (en haut des strates éducatives) ont mis en place le libre-échange, l’Europe de Maastricht, les reglements européens et la monnaie unique, ce qui a aboutit à l’anéantissement de l’appareil industiel français et la fin de la classe ouvrière dans notre pays. Cela crée aussi un problème institutionnel : les élections sont parodiques puisque nous votons pour des gens qui ne peuvent pas changer le système. L’Etat ne peut plus créer de monnaie et les reglements européens nous empechent d’avoir une autonomie économique.

Par ce blocage économique, nous en sommes à parler de nuances : de l’age de la retraite, de la flexibilité du code du travail ou des régimes fiscaux des entreprises, etc.

De Sarkozy à Macron en passant par Hollande, rien ne s’est passé économiquement en France, hormis la continuité de la dégradation de l’appareil industriel français, la baisse du niveau de vie des Français niée par l’INSEE et la baisse du niveau de l’éducation scolaire toutes classes confondues.

La période est doublement et cruellement révélatrice de notre déclin :

  • la révolte des Gilets Jaunes est la prise de conscience de certains classes de la population que leur niveau de vie s’effondre, le travail quotidien ne suffisant plus à payer les dépenses bsiques.
  • le Covid est un terrible révélateur de l’état de dégradation des capacités de production du pays incapables de produire des masques, ne produisant plus de médicaments sur le territoire et dont l’appareil de recherche scientifique est inefficace.

Combien de mensonges avons-nous entendu sur les masques qui ne servent à rien et de toutes facons, on n’en a pas ? Sur le fait que les Français étaient trop débiles pour savoir mettre une masque ? Terrible mépris et incompétence de notre classe politique.

Qui pour constater et lutter contre l’appauvrissement des Français ? Qui pour lutter contre le deficit commercial de la France ? C’est un appauvrissement ineluctable qui nous attend à cause de notre effondrement industriel et c’est le soutien de l’Allemagne à l’Euro qui nous permet de vivre à crédit pour maintenir les ruines.

Pour Todd, il faut outrepasser les règles européennes pour réindustrialiser le pays pour éviter la catastrophe. Il faut également établir des barrières commerciales dans certains secteurs que l’on voudrait redémarrer. Mais aucun parti politique ne semble capable d’affronter cette réalité.

De plus, les citoyens semble hypnotiser par leur pouvoir d’achat et la consommation : or, personne ne parle de production. Nous n’avons plus la culture de la production (certainement du à l’effondrement de l’appareil productif en France et la tertiarisaton de l’économie et la mauvaise image du travail manuel et de l’industrie). Nous l’avions après guerre. L’Allemagne ou le Japon ont encore cette culture.

Le recours des politiques pour exister sur la scène nationale : parler de l’Islam, de l’immigration et du terrorisme. Ce qui permet de faire passer des lois sécuritaires, rassurer le chaland qui pensent que ces lois s’adressent aux musulmans.

Mais les gens sont-ils capables de comprendre que ces lois s’appliqueront contre eux pour écraser toutes contestations sociales dûes à la pauvreté émergente et le baisse de niveau de vie  en cours des classes sociales moyennes et inférieures ?

Je viens de résumer à ma façon la conférence d’Emmanuel Todd : je vous invite à l’écouter, ce qui sera infiniement mieux que mes mots.

En tout cas, on comprend mieux la pensée d’un Hollande ou d’un Macron : ils ne peuvent rien changer, ils le savent et ils jouent une comédie permanente.

Lien bonus : la part de l’emploi salarié dans l’entreprise depuis 1989

1989 : 4 600 000
2018 : 3 160 000 (-30% et on ne parle même pas des emplois induits…).

Aucun avis pertinent dans La France d’en haut contre la France d’en bas

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.